Rapport du séminaire sur le code de la déontologie à Yamoussoukro

Du lundi 13 juin au jeudi 16 juin 2016, s’est déroulé à Yamoussoukro, un atelier de formation au profit des journalistes de la presse en ligne et des blogueurs de Côte d’Ivoire. Cette formation qui a porté sur le code de la déontologie, a regroupé 31 participants provenant des services suivants :

  • les organes de régulations : le Conseil National de la Presse (CNP) et la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) ;
  • les medias en ligne membres du Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI) ;
  • les associations des blogueurs : l’Association des Blogueurs de Côte d’Ivoire (ABCI) et l’Union National des Blogueurs de Côte d’Ivoire (UNBCI) ;
  • le bureau du Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI).

Organisé en collaboration avec le bureau local de l’UNESCO, le Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI), cet atelier de formation avait pour objectif principal de former les journalistes de presse en ligne sur le code de la déontologie pour la production et la diffusion d’informations justes et équilibrées.

Les objectifs spécifiques de l’atelier de formation consistaient à :

  • Amener les journalistes de presse en ligne à faire un traitement judicieux de l’information et vérifier les sources avant de la diffuser,
  • Faire des journalistes de presse en ligne des acteurs de paix et de cohésion,
  • Crédibiliser la presse en ligne.

Les travaux se sont déroulés comme suit :

  • La cérémonie d’ouverture ;
  • La synthèse des communications ;
  • Une Plénière/Recommandation.

1- CEREMONIE D’OUVERTURE

La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par trois allocutions que sont le discours d’ouverture de Monsieur le Préfet de la région du Bélier, Ekponon Assoumou ; de Monsieur le Représentant résident de l’UNESCO, Ydo Yao ; de Monsieur le Conseiller Technique du ministre ivoirien de l’Economie Numérique et de la Poste, Serges Koffi.

Dans son discours, le Préfet de la région du Bélier a exhorté à un encadrement du secteur de la presse en ligne pour éviter les éventuelles dérives. Il a insisté sur le respect du code de déontologie par les médias en ligne en Côte d’Ivoire. Il a enfin, remercié les organisateurs pour avoir fait le choix du district de Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne.

Lors de son allocution, le Chef du bureau représentant UNESCO, a révélé l’importance de la presse en ligne et des blogueurs dans les médias numériques. Tout en soulignant le caractère évolutif rapide et incontournable de la presse numérique. Il a en outre, exhorté chacun à accorder une attention particulière à la formation qui pourra permettre à la presse ivoirienne en générale d’être plus professionnelle, afin de se défaire de l’image dégradante qu’on lui colle. Il a conclu en expliquant que l’UNESCO s’est engagé auprès des Etats membres à faire progresser la liberté de la presse et la sécurité des journalistes en ligne et hors ligne.

Quant au Représentant du ministre ivoirien de l’Economie numérique et de la Poste, il a salué l’initiative de l’atelier de formation. Il a en outre, indiqué que les technologies de l’information de la communication sont des éléments incontournables et indispensables dans tous les domaines de la vie, car étant un facteur de progrès et de croissance. Avant de terminer son propos, il a souhaité que l’UNESCO œuvre pour une mise sur pied de l’autorégulation de l’internet et de la presse en ligne en Côte d’Ivoire. 

 2- LA SYNTHESE DES COMMUNICATIONS

Les travaux de l’atelier de formation qui se sont déroulés en plénière avaient pour modérateurs, Monsieur Samba KONE, journaliste, expert consultant et formateur international et membre du CNP ; Monsieur David YOUANT, Président du REPPRELCI ; Monsieur Isarël GUEBO, journaliste-consultant en communication digitale ; et Madame Akou BALLIET Danielle, Coordonnateur du Guichet des Formalités d’Entreprises au Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI).

Exposés sur le code de la déontologie pour la production et  la diffusion d’informations justes et équilibrées :

Ont abordé tour à tour le thème, Messieurs Samba KONE, David YOUANT, Isarël GUEBO et Madame Akou BALLIET Danielle. Le thème principal a été subdivisé en plusieurs sous points que sont :

2.1- Ethique et déontologie dans les média numériques

Parlant de l’éthique et de la déontologie de la presse en ligne, Monsieur Samba KONE a expliqué la différence entre l’éthique et la déontologie. L’éthique est donc celle qui régit les normes morales déterminant ce qui est bien du mal, et donc correcte. Quant à la déontologie, elle est un code qui s’impose aux journalistes dans leur profession. Et dont ils se doivent de respecter. Ce sont le respect et l’application de ces valeurs et règles régissant cette profession qui déterminent en effet, la crédibilité et le professionnalisme de ces derniers dans l’exercice de leur fonction. Et par delà eux, la crédibilité de l’organe de presse pour lequel il exerce.

2.2- Le code d’éthique et de déontologie

Pour mieux étayer les lanternes, Monsieur Samba Koné a situé le cadre juridique de ces deux “entités” importantes dans la presse et en particulier pour les journalistes. Il a décri le cadre juridique et fait l’état des lieux. Ce, à travers  les lois N°2004- 643 et N°2004- 644 du 14 décembre 2004 qui régissent la presse en général, vis-à-vis du CNP et de l’HACA. Par l’absence de textes spécifiques à la presse en ligne, ceux-ci peuvent s’appliquer à la presse numérique à travers plusieurs articles du code de déontologie qui ont été décortiqués avec des explications et des échanges.

2.3- Les articles du code de déontologie

 Sur ce point, des échanges ont eu lieu sur les différents articles déterminant les devoirs (22 articles) et les droits et responsabilités sociales du journaliste (10 articles). Par ailleurs, la différence a été faite entre un blog qui est une plateforme web personnel et un site internet, qui est une entreprise presse en ligne.

2.4- Les genres journalistiques

Le formateur, Monsieur Samba KONE a commencé par le premier module sur les 27 genres journalistiques identifiés par celui-ci qu’il a regroupé en 5 catégories. Ainsi, les 5 catégories de l’univers des genres journalistes sont :

  • Les articles d’information (le compte-rendu, la brève, etc.)
  • Les commentaires (l’éditorial, le dessein d’actualité, le dessin, la chronique, la tribune libre etc.)
  • Les études (le reportage, l’enquête…)
  • Les opinions extérieures (Interviews, micro-trottoir…)

Le formateur a ensuite fait le panorama des genres journalistes majeurs. Il s’agit :

  • du compte-rendu,
  • du reportage,
  • de l’interview
  • de l’enquête.

Ensuite, le formateur expliqué le choix et les qualités d’un bon titre d’article. En effet, le titre doit être clair, court, nerveux, direct, proche du lecteur, sans questionnement, et original.

2-5 Sessions pratiques et corrections / Avis et recommandations des participants

Par la suite, les participants ont été soumis à 2 cas pratiques :

  • la présentation d’un de dossier de presse écris et publié par le journaliste Sériba KONE de lepointsur.com sur le thème « AUTOSUFFISANCE EN RIZ : UN CASSE-TÊTE POUR LES GOUVERNANTS IVOIRIENS »;
  • la diffusion d’un reportage sur la thématique « POTENTIELS ET OPPORTUNITES DE LA REGION DU GBÊKÊ », réalisé par greateventtv.com du journaliste Joël Landry NIANZOU.

Les participants ont pu donner leurs avis. Et le formateur a fait quelques recommandations.

 2-6 Les sources d’informations

Le formateur Monsieur David YOUANT a souligné que la source sert à crédibiliser l’information, à protéger le journaliste ou le média en cas de contestation et permet d’attribuer une correction lorsque cela est nécessaire.  A cet effet, il a défini les 4 types de sources que sont :

  • Les sources identifiées
  • Les sources non identifiées
  • Source implicite
  • La source indirecte

A sa suite, le second formateur Monsieur Israël GUEBO a livré en 10 points les techniques nécessaires pour améliorer le référencement gratuit d’un site sur internet. Ces conseils s’articulent notamment autour de la qualité du contenu, de sa fréquence et de l’utilisation efficace des mots-clés.

2-7 Création d’une entreprise de presse numérique : formalité et régime    fiscal

Madame Akou BALLIET Danielle, Coordonnateur du Guichet des Formalités d’Entreprises au CEPICI, a instruit les participants sur les formalités et régime fiscal nécessaire pour la création d’une entreprise de presse numérique. Mme BALLIET a passé en revue la création de la SARL, le registre fiscal, les obligations post parution. Elle a enfin sensibilisé les participants à se conformer aux impôts. Sur ce point, le Président du REPPRELCI, Monsieur David YOUANT a partagé son expérience avec son entreprise Alerte.info, qui est aujourd’hui une référence de gestion aux impôts.

3- RECOMMANDATION

Au vu des échanges avec le Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), l’atelier recommande un séminaire exclusivement consacré à la fiscalité dans le domaine de la presse en ligne en Côte d’Ivoire.

Fait à Yamoussoukro le 16 Juin 2016

Pour le REPPRELCI,

Le Rapporteur Général, Joël Landry NIANZOU