CEREMONIE D’OUVERTURE DU BEST 2013 – ALLOCUTION DE M. SAMBA KONE

Youant

David Youant, président du REPPRELCI a représenté M. Samba Koné, président du Best 13

Thème : INTERNET, MEDIAS, CITOYENS, trio gagnant pour une paix durable

C’est autour de ce thème majeur que  les participants aux rencontres de Bouaké auront à réfléchir en vue de dégager les perspectives d’une meilleure convergence ou intégration de ces trois sphères pour l’instauration d’une paix durable dans notre pays comme le souhaitent et l’entendent les promoteurs de ces assises.

Avec votre permission, je voudrais ici, ouvrir une parenthèse pour remercier très sincèrement, du fond du cœur, le jeune frère et non moins dynamique Israël Guebo dont les actions pour la promotion et l’appropriation des tic par la jeunesse dépassent de loin nos frontières nationales. A ces remerciements,  je tiens à associer tous ses jeunes qu’il a su fédérer autour de lui. Merci d’avoir porté votre choix sur ma modeste personne pour présider cette année, les BEST. C’est un honneur que vous me faites et j’aurai aimé être parmi vous pour actualiser mes rudiments de connaissances en la matière grâce aux échanges qui, j’en suis persuadé, seront très enrichissants.

Si c’est dans l’esprit des hommes que se construit la paix, tout comme la guerre d’ailleurs, et que les médias peuvent aussi bien structurer une organisation, il est alors aisé de comprendre tout l’intérêt de disposer d’un espace de convivialité et de solidarité pour prétendre à un développement harmonieux à la fois individuel et collectif.

Pour ce faire, les médias et par extension le réseau des réseaux ont un rôle majeur à jouer. Et les jeunes qui sont les maillons les plus importants et les plus gros utilisateurs de ces nouveaux outils doivent en avoir une claire et saine appréciation. Car il faut toujours garder présent à l’esprit que la valeur et l’utilité d’un outil aussi performant soit-il est proportionnelle à l’usage qui en fait. Pensons un instant à la fusion nucléaire et à ses prolongements que sont d’une part l’énergie nucléaire, utile à certains égards et d’autre part,  la bombe nucléaire, arme de destruction massive s’il en est.

Il est donc à nos yeux, impérieux d’encourager et d’accompagner les jeunes à s’approprier les technologies de l’information et de la communication (TIC), à les comprendre et surtout à les  maîtriser en vue d’en faire un usage responsable au profit du plus grand nombre.

Eu égard aux multiples possibilités qu’offrent ces TIC, en faire un bon usage, suppose au préalable avoir pris conscience d’un certain nombre de questionnements. Entre autres, par exemple, la responsabilité  et les impacts des actions que l’on pourrait poser à partir du réseau. De même que les  rapports entre vie privée et vie publique doivent aussi ne pas être perdus de vue.  En un mot comme en cent, connaître ces outils, leurs usages mais également les enjeux et les risques qui les accompagnent est une impérieuse nécessité.

C’est en cela que les efforts déployés depuis quelques années par Ie groupe E-Voir auprès des jeunes sont salutaires et remarquables.

Mesdames et Messieurs, chers amis, nul doute et c’est heureux Le bon usage des TIC dans le respect des normes éthiques peut faire progresser considérablement le civisme et l’esprit critique des citoyens. Je suis de ceux qui pensent que les médias et singulièrement les TIC qui disposent d’une réelle capacité à promouvoir la diversité, peuvent contribuer à favoriser l’implication des citoyens sur les questions qui intéressent leur communauté et son évolution. Déjà du fait de leur présence dans le paysage et fort de leur grande diversité, les médias, presse écrite, radio télévisons et Internet permettent de rompre avec l’expression de la pensée unique et la passivité. Les citoyens sont ou doivent être encouragés à s’impliquer chaque jour davantage dans l’expression et la recherche de solutions aux problèmes d’intérêt général. Ainsi,  les médias et les TIC peuvent de façon incontestable servir remarquablement de cadre au débat public. Un espace de promotion de la démocratie.

De plus en plus de citoyens à travers les blogs et autres réseaux sociaux, mettent à profit leur liberté d’expression. De nouveaux supports de diffusion nous délivrent en instantané les faits marquants de la cité et de la planète. Chacun, à son humble niveau, est devenu citoyen du monde. Etre citoyen du monde n’est-ce pas aussi une façon d’apporter sa contribution à l’instauration d’un monde meilleur ?

Plus que la révolution agricole ou encore la révolution industrielle, qui il faut le reconnaître nécessitaient de gros investissements, la révolution numérique que nous vivons à l’heure actuelle et que je considère davantage comme une révolution de la matière grise, est à notre portée, à la portée des jeunes que vous êtes. De ce fait notre continent ne peut pas se permettre de rater cette nième révolution. En tant que jeunes vous ne devez et vous ne pouvez pas rater cette dernière révolution.

Car vous en avez les moyens et la capacité. Et là-dessus il n’y a aucun doute.

Alors, prenez avec moi ce pari.

Le pari de faire nos nations des basins où pullulent de solutions Hi Tech.

Pleins succès au BEST 2013!

Je vous remercie

S. Samba KONE